Роже Мартен дю Гар цитаты

Роже Мартен дю Гар фото

4   0

Роже Мартен дю Гар

Дата рождения: 23. Март 1881
Дата смерти: 22. Август 1958

Роже́ Марте́н дю Га́р — французский писатель, лауреат Нобелевской премии по литературе 1937 года «За художественную силу и правду в изображении человека и наиболее существенных сторон современной жизни».


„Тяжелее всего для завистника то, что ему никто не завидует.“

„Без труда талант — это фейерверк: на мгновение ослепляет, а потом ничего не остается.“


„Истина только в одном: в сознании, что ты творишь добро, что ты умеешь передать другим немного огня, который Господь вложил нам в сердце.“

„Почти все мы гораздо больше нуждаемся в душевном мире, чем в истине.“

„I always have a pad of paper and a pencil within reach, to catch on the wing this turn of phrase which strikes me as felicitous, that idea which I hope to be able to examine more closely in the light of day.“

„La mort entraîne peu de chose dans le néant, très peu. Me suis patiemment appliqué à repêcher des souvenirs. Fautes commises, aventures secrètes, petites hontes etc. Pour chacune, je me demandais : « Et ceci, est-ce que ça disparaîtra entièrement avec moi? Est-ce qu’il n’en reste vraiment aucune trace, ailleurs qu’en moi? » Me suis acharné, près d’une heure durant, à retrouver dans mon passé quelque chose, un acte un peu particulier, dont je sois sûr qu’il ne subsiste rien, rien, nulle part ailleurs que dans ma conscience; pas le moindre prolongement, pas la moindre conséquence matérielle ou morale, aucun germe de pensée qui puisse, après moi, lever dans la mémoire d’un autre être. Mais, pour chacun de mes souvenirs, je finissais par trouver quelque témoin possible, quelqu’un qui avait su la chose ou qui avait été à même de la deviner, - quelqu’un qui vivait peut-être encore, et qui, moi disparu, pourrait un jour, au hasard d’une réminiscence... Je me tournais et me retournais sur mes oreillers, torturé par un inexplicable sentiment de regret, de mortification, à l’idée que si je ne parvenais pas à trouver quelque chose, ma mort serait un dérision, je n’aurais même pas cette consolation pour l’orgueil d’emporter dans le néant quelque chose m’appartenant en exclusivité.“ Les Thibault III: l'été 1914

Подобные авторы